EnglishFrenchItalianJapaneseSpanishSwedish

Veuve noire

veuve-noire

 

Big_letter_B

 

oursouflure dressée, concupiscente

Au con gémissant, il halète,

bavant
Bourses dardées, muscles bandés.

Sa chatte énorme l’observe, babasses
Frisées,

écartelées en livrée — Russe
Ou Portugaise – au parfum poil iodé.

Ce vent de mer pique sa curiosité !
Il plonge en tige verte dans ce pot

De fleurs musquées et ramone le but,

Tétonne l’accorte, gamahuche le con

De la brouteuse, fanfreluches en bataille

Qui braille et baille du buisson, embrochée

De belle manière sur le ballant, enfournée,

Retournée, le cul en boutonnière à pleurer

Sa mère.

Nul besoin de se tordre la nouille ni d’avoir,

Mal aux couilles !

Les cons, les cramouilles
s’arrosent d’aise à la baise, morues et merguez

Cramponnés, bites et trous enquillés font la nique

Aux prudes

Enkystés.

 

Eve Zibelyne