EnglishFrenchItalianJapaneseSpanishSwedish

Du billard…

idiot

 

 

Big_letter_I

 

ci, il ne devrait pas y avoir de sanguinaires dans ces murs. Pas de Pierre Rivière. Pas de Roberto Succo.

Eux , les défrayeurs de chroniques, ils ont dû se faire parqués ailleurs. Derrière des murs en falaises, surmontées de tessons anti-colère. Cachés dans des banlieues où les arbres ne servent plus guère qu’à pisser. Genre Drancy.

Bardât léger mais barre au front, je pénètre.

 Journées portes ouvertes, on en profite !

2 Mars, onze heures

 Mes encombrants humains, je me les découvre. Ils ne sont que des flippés. A l’os, pour certains, mais que des tristes en gros. Amortis par les médocs. Des fiottes embrumées par la poudre de perlinpinpin. Mais pas d’ Hannibal Lecter. Du tout venant. Du fretin tout menu. De l’entrée de gamme. Des piou-piou dans l’organigramme des dérapages mentaux.

Au fond, ils sont les mêmes qu’à Sainte-Anne. Je reprends donc la partie où je l’avais laissée. Ce sera du billard.

JF Dalle, extrait des Girafons -2014